RDC : “Nous avons clairement dit au Président la nécessité de mettre fin à la coalition FCC-CACH” (Floribert Anzuluni, Filimbi)

Publiée le 6 novembre 2020 à 15 h 37 min

 

“Nous nous avons fait clairement comprendre au Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, que ce qui bloque aujourd’hui le pays en réalité, c’est le système de prédation, un système porté par des antivaleurs et porté par un groupe de personnes qui malheureusement a dirigé ce pays pendant 18 ans. Il est clair aujourd’hui que malheureusement après 18 mois ce système n’a pas pu disparaître parce que ces personnes-là continuent à manipuler et à vouloir toujours contrôler les institutions”,  a déclaré Floribert Anzuluni, Coordonnateur du mouvement citoyen Filimbi après être reçu par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi au Palais de la Nation mercredi 04 novembre 2020 dans le cadre des consultations présidentielles.

Parlant au nom de tous les mouvements citoyens reçus par Félix Antoine Tshisekedi, Floribert Anzuluni précise devant les chevaliers de la plume et du micro que sur cette question nous soutenons totalement la nécessité de mettre un terme à cette coalition. Toutefois, a-t-il souligné, nous avons clairement dit au Président de la République il ne s’agit pas de transferer le tare d’un groupe vers un autre groupe.

“Il s’agit de combattre un système porté par des antivaleurs pour qu’ensemble, nous Congolais, nous commencions à définir maintenant un système qui sera porté par des valeurs de développement et qui sera porté par les bonnes valeurs. C’est le message central que nous avions apporté. Nous ne sommes pas des politiques mais nous disons que ce système est destructeur, il est maintenant grand temps que nous le combattions et la fin de la coalition pour nous est inévitable”, a-t-il déclaré.

Répondant à la question de savoir, comment combattre ce système ? Floribert Anzuluni a commencé par rappeler que les principales victimes de ce système sont là population.

“Il est clair aujourd’hui, on nous dira que les institutions existent mais l’article 5 de la constitution nous rappelle très clairement que le pouvoir appartient au peuple, aujourd’hui nous imaginons que c’est pour cette raison que le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi consulte certaines couches de la population pour avoir leur entendement sur la situation. Et aujourd’hui, le peuple doit se mobiliser, se rassembler pour combattre ce système et tous ceux qui vont résister, devront pacifiquement être neutralisés par la mobilisation populaire”, a laissé entendre le numéro Un du mouvement citoyen Filimbi.

Auprès du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, renseigne Floribert Anzuluni, les mouvements citoyens ont plaidé pour la depolisatisation des institutions en commençant par la CENI.

“La raison pour laquelle le pays se trouve dans cette situation c’est suite au K.O électoral de 2018 nous devons être capable de le dire. Donc nous devons faire en sorte que les prochaines élections soient les plus transparentes possibles. Donc, nous devons depolitiser la CENI, la justice et toutes les fonctions publiques qui n’ont pas vocation à être politisé mais plutôt à assurer le fonctionnement normal de l’État”, ont-ils recommandé.

Complétant son collègue, Carbone Beni estime que c’est important aujourd’hui ces consultations politiques initiées par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi. Dans les 3 ans qui restent au Président de la République, nous voulons qu’un nouveau vent souffle dans notre pays.

“L’État de droit oui, bonne gouvernance oui, les autorités doivent mettre fin à la misère de la population. Nous ne voulons pas qu’après les élections de 2023 avoir un Président de la République qui sera contraint à faire une coalition avec une majorité préfabriquée et deux ans après qu’il se retrouve dans le même contexte des consultations. Ces consultations doivent nous emmener à avoir des bonnes élections afin de faire décoller notre pays”, a conclu Carbone Beni, membre du mouvement Citoyen Filimbi.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET

 

 

 

 

 

Source: https://congoprofond.net/rdc-nous-avons-clairement-dit-au-president-la-necessite-de-mettre-fin-a-la-coalition-fcc-cach-floribert-anzuluni-filimbi/

Actualité nationale Actualité internationale Communiqués Nos coordonnées
  • Skype : filimbi243
  • Whatsapp : +243 84 07 01 135
  • Whatsapp : +32 466 38 70 90
  • mail : info@filimbi.net

Archive

Recherche

Photos

Sensibilisation anti-covid mars 2020, à Kinshasa, marché de Gambela

Tu souhaites toi aussi alerter sur une situation qui mérite qu’on s’y penche et qu’on agisse (violation des droits de l’homme, crimes politiques, économiques, etc., injustice,…) ?

Mouvement FILIMBI

FILIMBI, « coup de sifflet » en swahili, est un collectif, un mouvement citoyen non partisan réunissant des organisations de jeunes (milieux associatifs, universités, etc.) mais également des activistes, artistes, entrepreneurs, cadres, etc. originaires de la République Démocratique du Congo qui en partagent la vision ainsi que les objectifs.

Evénement

Les dernières actualités

Newsletter

Reçois notre Newsletter hebdomadaire en t’inscrivant ci-dessous à notre liste de diffusion


    Copyright © Mouvement Filimbi